dimanche 28 novembre 2010

Je sais que tu es là...

Cela fait maintenant 17 mois que tu es parti, 19 mois que je ne t'ai plu vu...
Ce dessin est pour toi Guillaume. Il symbolise plusieurs choses :

La première est pour te remercier de tous les moments qu'on a passé ensemble. De toutes les fois où tu étais là pour me réconforter, me faire rire et aussi m'embêter... Et oui j'aimais bien quand tu me taquinait... Je m'amusais vraiment avec toi!

La seconde est aussi pour te remercier, car je sais que tu es là, là haut, et que tu veilles sur moi. Je sais que tu n'es pas anodin au fait que j'ai aussi bien réussi mon année de master, que j'ai trouvé une thèse avec un super maître de thèse et une bonne bourse. Merci Guillaume, car tout était si noir, tout était si dur,... sans ton aide peut être que j'aurais tout arrêté...

Et la dernière est pour te dire que tu me manques. Car même si je sais que tu es là, physiquement je ne te vois plus, je ne t'entends plus. Je n'ai que mes souvenirs et mes rêves pour me rappeler de toi. Il y avait encore plein de choses que je voulais faire avec toi...

Merci pour tout Guillaume, tu étais quelqu'un de génial et j'ai eu la chance de te rencontrer et de pouvoir passer du temps avec toi!

Merci et veille bien sur ta Maman et ton petit frère, ils ont besoin de toi...

4 commentaires:

Regyom a dit…

Il y a deux semaines, alors que je reparcourais tes illustrations sur Morgane la fée, je me suis pris d'envie de savoir si tu avais publié une nouvelle illustration sur ce blog-ci.

J'avoue avoir été vraiment subjugué. Sur la forme ça dépassait tout ce que tu avais fait avant (qui est déjà superbe), et sur le fond...C'était touchant. Pas parce qu'on ressent la situation avec la boule au ventre. Touchant parce que ce que j'ai vu la première fois, ce n'était pas un dessin.

Tu t'es représentée comme si tu t'étais photographiée. Dans le sens où j'avais vraiment l'impression de te voir en chair et en os pensant à ta peine. C'est troublant.
L'absence de Guillaume doit vraiment te déchirer le coeur et c'est ce que l'on ressent à travers la position des membres, l'inclinaison de la tête, les mains.

Par pudeur sans doute je me suis dis qu'il valait mieux respecter ce moment d'intimité entre ton passé, ton dessin et ton blog, puis j'ai consulté ton deviant art et je me suis dis qu'après tout, au-delà de l'émotion j'ai envie de te dire tiens bon ton coeur et ton crayon (et quel crayon!) ;)

Aujourd'hui, lorsque j'observe davantage cette scène, dis-moi si je me trompe mais je ressens l'émotion dessinée d'une femme heureuse dans ses pensées pour lui, comme si il faisait parti de toi et que tu penses à Guillaume avec le sourire, comme lorsque la pensée d'un être qu'on aime nous rend heureux.

Lyxa a dit…

"Aujourd'hui, lorsque j'observe davantage cette scène, dis-moi si je me trompe mais je ressens l'émotion dessinée d'une femme heureuse dans ses pensées pour lui, comme si il faisait parti de toi et que tu penses à Guillaume avec le sourire, comme lorsque la pensée d'un être qu'on aime nous rend heureux."

Oui tu as tout à fait raison! C'est exactement ça! Je ne pensais pas que ça se remarquait... Mais c'était sous cet esprit que j'ai fait ce dessin. Il y a eu une période difficile, mais maintenant ça va beaucoup mieux.
Merci

"Par pudeur sans doute je me suis dis qu'il valait mieux respecter ce moment d'intimité entre ton passé, ton dessin et ton blog, puis j'ai consulté ton deviant art et je me suis dis qu'après tout, au-delà de l'émotion j'ai envie de te dire tiens bon ton coeur et ton crayon (et quel crayon!) ;)"
J'ai hésité à la poster. Et pour finir je l'ai fait : pour deux raisons. J'ai réalisé qu'à force de ne pas oser en parler, de ne pas extérioriser ce que je ressent, j'ai l'impression de le tuer une seconde fois : autour de moi personne n'ose m'en parler car ils ont peur de me blesser et moi de mon côté je ne veux pas embarrasser les gens avec ça. Donc à la fin, plus personne n'en parle et j'ai l'impression que c'est comme s'il n'avait jamais existé.
Donc en postant ce dessin, j'ai eu l'impression de laisser une marque...

J'ai hésité aussi à autoriser les commentaires, car lorsqu'on poste des dessins de ce genre, les gens sont un peu embarrassés, car ils ne savent pas quoi dire (en tout cas pour mon cas), mais je les ai laissé, car dans tous les cas je ne pouvais pas empêcher quelqu'un de laisser un message, il aurait suffit de la poster sur un autre dessin. Et puis d'un autre côté, le poster et refuser les messages je trouvais que c'était comme si je n'assumais qu'à moitié ce que je faisais...

Je te remercie pour ce geste : tout le monde ne se serait pas posé la question, et ça me touche beaucoup!

Regyom a dit…

Je t'en prie, c'est plutôt aux visiteurs de te remercier de te dévoiler comme tu le fais. C'est plutôt rare. N'hésites pas à poster des dessins, des illustrations qui te touchent personnellement, parce que pour ma part c'est ce que j'apprécie le plus. Un peu comme les histoires de Boulet, on parle beaucoup de son talent de dessinateur mais si son travail plaît autant, c'est certainement parce qu'il se livre entier. Bien sûr tu as le droit à ton intimité!lol mais je veux dire par là que tu peux autoriser les commentaires de tous tes posts car rares sont ceux qui en feront mauvais usage. Si tu veux continuer à parler de Guillaume, par le biais de dessins selon tes humeurs ce sera toujours un plaisir en tout cas!

Lyxa a dit…

Merci! Beaucoup Reygyom....